PALÍNDROM: paraula o frase que es llegeix igual de dreta a esquerra que d'esquerra a dreta.

Palíndrom prové del terme grec palindromos format per -palin (de nou) i -dromos (cursa).









Mut sóc noble, erudit i duré el bon costum.

TWITTER

TWITTER
Jesús Lladó

Palindromistes

divendres, 9 de març de 2012

Sira, pa i amor, a Roma; i a París!

"Tout compte fait, le palindrome est à la phrase normale ce qu'un billet aller-retour de la S.N.C.F. est à un titre ordinaire de transport: la possibilité offerte d'un deuxième parcours, à l'envers du premier!"

"Sans doute les âmes pures pourraient-elles craindre qu'il y êut quelque sorcellerie à vouloir ainsi charmer les mots et envoûter les phrases. Et il est vrai qu'Étienne Tabourot, le celèbre seigneur des Accords (1547-1590), n'hésitait pas, dans son livre des Bigarrures, à atribuer au diable en personne la paternité des deux premiers palindromes de l'ère chrétienne: Sa Majesté satanique transportait un jour sur ses épaules un pauvre bougre de saint au prénom peu catholique d'Antible, lequel, inquiet sur la destination du voyage, s'accrochait au cou de sa monture, lui coupant ainsi la respiration. Pour échapper à l'asphyxie qui le gagnait, le diable devait trouver d'urgence une... inspiration: il eut alors celle, inattendue pour un démon, de conseiller à son passager de faire le signe de croix, ce qui l'obligeait du même coup à se lâcher d'un main. D'une voix étranglée, le diable lui dit:
SIGNA, TE SIGNA; TEMERE ME TANGIS ET ANGIS?
ROMA TIBI SUBITO MOTIBUS IBIT AMOR.

Claude Gagnière, Pour tout l'or des mots (Robert Laffont, 1996)